Oïkos : de la vision à l’action.

Du grec ancien οκος qui signifie « maison », l’oïkos désigne le lieu de vie, c’est-à-dire l’ensemble des socio-écosystèmes dans lesquels nous vivons.

Ramenée au domaine de l’entreprise, ce terme représente l’ensemble des actions qu’il est nécessaire de mener afin de pouvoir être en adéquation avec les nouveaux fondements et le nouveau mode de fonctionnement qui régit les entreprises depuis la crise de 2008. En effet, les concepts de développement durable ou encore de responsabilité sociétale des entreprises ne prenaient qu’une faible part de l’activité des entreprises.

Oikos 1Cependant, avec la refonte totale du système économique mondial et les difficultés rencontrées par les entreprises, ces dernières ont mis en place des actions concrètes pour maintenir la compétitivité tant recherchée. Ressources naturelles, énergies renouvelables, gestion de l’eau, services écosystémiques, démographie, gestion des déchets, changements climatiques sont autant de termes qui sont « naturellement » inclus dans la stratégie actuelle des entreprises, et les mauvais élèves se voient perdre de précieuses parts de marché.

Jacques Salomé considérait la crise comme n’étant rien d’autre que le nom donné à la forme visible et bruyante d’un changement inéluctable ou d’une transformation non prévue ou non programmée qui se déroule dans l’improvisation, la douleur et le stress. C’est donc face à de nouveaux enjeux que les entreprises évoluent et il est désormais primordial de les prendre en compte et de se préparer :

–          Respect de la biodiversité

–          Impact perçus par la clientèle par rapport à ses externalités négatives

–          Obligations en termes de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

–          Projet Social des entreprises

Oikos 2

De plus en plus, il est prouvé qu’une entreprise ne peut être durable et organiser sa vision à long terme que lors de la prise en compte des trois piliers de cette RSE : Ecologique, Social et Economique.

Les axes de réflexion de l’entreprise écoresponsable :

–          Mode de production réfléchi pour minimiser son coût social et environnemental.

–          Mode d’approvisionnement préférant les matières premières ou produits semi-finis biologiques, équitables, éco-conçus, locaux.

–          Optimisation de la gestion des déchets, des déplacements…

–          Politique ressources humaines pérenne : formes de contractualisation, amplitude de la grille salariale, absence  de discrimination,  formation  continue, gestion du stress au travail…

–          Mode de gouvernance collaboratif et transparent quel que soit le statut juridique.

–          Répartition équitable des bénéfices entre le travail et le capital.

 

La démarche d’ADC vise donc à prendre en compte ces nouveaux changements et préparer votre entreprise face à ces nouveaux défis fondamentaux.

La réalisation d’un diagnostic orienté Oïkos permettra la constitution d’une équipe de travail qui, en étroite collaboration avec notre cabinet, définira les nouveaux axes stratégiques internes et externes et construira de nouvelles orientations clients, collaborateurs et partenaires. Ce nouveau projet d’entreprise permettra d’améliorer la stratégie en place pour anticiper les nouveaux changements environnementaux à venir.

Par Kilian Turban-Clec’h, ADC Développement

Publié le 30 août 2013 | Mots-clefs :